L’ACEI publie une série de vidéos pour appuyer l’insertion professionnelle des enseignants issus de l’immigration récente

L’ACEI publie une série de vidéos pour appuyer l’insertion professionnelle des enseignants issus de l’immigration récente

Mississauga, 06 septembre 2022- En ce jour de rentrée scolaire en Ontario, l’Alliance pour une Communauté Éducative Inclusive est heureuse de dévoiler les retombées de son projet Repères. Le projet avait pour ambition d’enregistrer et de publier une série de 10 vidéos d’environ 30 minutes chacune, dans lesquelles divers acteurs de la communauté éducative sont interviewés sur des thèmes clés en lien avec l’insertion professionnelle des enseignant.e.s.

Mené par Cidorence Neutchawo, Richard Atimniraye et Alice Fomen, ce projet se termine avec un sentiment de fierté pour toute l’équipe de l’ACEI qui tenait, dans un contexte de pénurie, à apporter son appui aux futurs enseignants pour leur assurer une transition facile dans le domaine de l’éducation.

Traités par des enseignant.e.s, enseignant.e.s ressources, conseiller. ère.s pédagogiques et directions d’école, les thèmes des 10 émissions sont les suivants:

-Faciliter les procédures d’obtention de la carte de compétence des enseignants en Ontario: Quelles stratégies?

-Le personnel enseignant immigrant francophone vivant en situation minoritaire : Comprendre et faciliter son parcours d’insertion professionnelle 

-Communication et collaboration en milieu professionnel: pratiques gagnantes pour l’enseignant nouvellement embauché

-Bien préparer sa rentrée scolaire: outils et stratégies

-Gestion de classe: les principaux obstacles à surmonter 

-Le leadership en enseignement: les avantages d’avoir un rôle de mentor ou d’enseignant associé, de Lead en littératie ou en numératie

-Aborder avec confiance le PIPNPE

-Créer une classe inclusive

-Perfectionnement professionnel: trouver le soutien nécessaire pour être un.e enseignant.e efficace

– Comprendre l’importance de développer les compétences du 21e siècle pour les enseignant.e.s et les élèves

Les épisodes seront dévoilés chaque semaine sur notre chaîne Youtube. N’hésitez pas à les partager aux futurs enseignants de votre entourage.

Nous sommes ouverts à vos remarques, n’hésitez pas à écrire à info@aceicanada.org pour toute suggestion.

Un enseignant musulman se prononce sur l’islamophobie et les stratégies pour combattre ce phénomène

 

Jafar Hussain est un membre de l’Alliance pour une Communauté Éducative Inclusive. Durant notre projet de production de baladodiffusions en avril 2019, Jafar s’est prononcé sur les causes et les conséquences de l’islamophobie en milieu scolaire. L’islamophobie a été au centre de notre actualité au mois de juin 2021. En effet, l’attaque de London ayant entraîné la mort de quatre personnes a fait ressurgir le débat sur l’acceptation et l’inclusion, l’ouverture aux différences.

Dans cet entretien du 18 juin 2021 dont les propos ont été recueillis par Alice Fomen, Jafar revient sur les éléments qui exacerbent l’islamophobie dans notre société et en profite pour nous livrer une documentation que nous allons attacher à cette publication et que nous encourageons tous les enseignants à consulter.

-Bonjour Jafar, la communauté musulmane et le Canada tout entier ont été choqués à la suite de l’attaque de London. Comment vous êtes-vous sentis à la suite de cet acte qui n’est malheureusement pas isolé?

 

– Merci de me parler d’un sujet que je trouve extrêmement important de nos jours. Cet acte, c’était une tragédie, il faut le dire. Cependant, sur le moment, je l’ai vu de façon superficielle. Mais après cela j’ai discuté avec ma mère qui a subi des agressions aux États-Unis d’Amérique après les événements du 11 septembre 2001.  Ma mère porte le Hijab donc visiblement elle est musulmane. Après qu’elle ait communiqué ses craintes sur la situation des musulmans, j’ai été vraiment perturbé. 

 

-Penses-tu que la sensibilisation faite autour de l’islamophobie est suffisante?

 

-L’islamophobie n’est pas un phénomène spontané, mais plutôt ancré dans certaines sphères de notre société, notamment par les médias. Les médias nous dépeignent comme des personnes illettrées et abusives. On présente les musulmans au public comme étant des terroristes. Même si ce n’est pas dit de façon explicite, cela se voit dans les médias. Je vais vous lire un extrait  présenté par le shorenstein center qui a été fait sur l’exclusion des histoires positives des musulmans «In an analysis of the major newscasts of three outlets, CBC, Fox news and NBC, Stones finds that during a two year period from 2015 to 2017 there was not a single month where positive stories about muslims outnumbered the negative stories» (https://shorensteincenter.org/media-coverage-muslims-refugee-policy/). Les médias contribuent donc à renforcer l’idée fausse et négative selon laquelle les musulmans sont des personnes violentes, des personnes abusives, des terroristes.

 

-On a l’habitude de dire «L’ignorance entraîne la peur». Plusieurs personnes pensent que l’islam est une religion monolithique qui ne peut pas s’adapter aux nouvelles réalités de notre société. Quel est ton avis?

-Ceci est bien évidemment un stéréotype. L’islam est la deuxième plus grande religion dans le monde. Il y a tant de variétés dans le monde musulman, par exemple  le musulman d‘Indonésie vit avec des variation culturelles différentes de celles du musulman aux États Unis d’Amérique, qu’il s’agisse des vêtements, de la nourriture, du style de vie. Le musulman travaille dans toutes les sphères de la société. On a des médecins musulmans, des ingénieurs musulmans, des enseignants musulmans etc. Si l’on prend les écoles comme microcosme de notre société, on voit les musulmans intégrés paisiblement partout. Il faut éviter de mettre 2 milliards de personnes dans une petite boîte pour continuer un faux narratif qui a été construit depuis des années.

Au niveau de l’école il faut vraiment faire attention à nos biais personnels car cela affecte le service offert aux élèves et aux familles musulmanes. De plus, c’est contre la charte de droits humains de l’Ontario de retirer ou ne pas offrir certains services à cause de l’identité de quelqu’un. 

 

-Parlant de milieu éducatif, penses-tu que le système scolaire fait sa part en ce qui concerne l’inclusion des élèves musulmans?

-Il y a de nombreuses lacunes qui subsistent. Par exemple, pensez aux élèves qui athlètes qui font du jeûne durant le mois du Ramadan. L’enseignant qui est sensible à cela en tiendra compte durant sa programmation d’activités. Pensons-nous aux biais que l’enseignant porte lorsqu’il voit une jeune fille qui porte le Hijab? À mon avis le système devrait donc être plus sensible à ces faits et offrir des ressources et formations aux enseignants et au personnel des écoles. On doit aussi faire attention aux ressources utilisées en salle de classe et s’assurer qu’elles ne renforcent pas le narratif négatif propagé par les médias.

-Parlant de ressources, que pourrais-tu recommander pour les enseignants?

Même si l’on peut avoir des guides, des trousses d’activités sur l’islamophobie, pour moi la meilleure ressource reste le rapprochement avec la communauté. Il faut se rapprocher des communautés musulmanes, mieux comprendre leur culture, inviter des personnes en classe pour parler de la foi musulmane. En bref, bâtir une réelle relation humaine et ne pas se limiter aux stéréotypes. En plus, il faut nommer les actes d’islamophobie lorsqu’ils se présentent dans les actualités, etc. 

 

-Concernant les ressources qui seraient utiles aux élèves, que recommandes-tu?

L’exemple de la ligne téléphonique Kids Help phone me vient en esprit, surtout pour nos jeunes musulman.e.s. Si un système pareil est mis sur pied pour les élèves musulmans, ou ils se sentent à l’aise pour exprimer leurs sentiments, soucis, inquiétudes, etc., ce serait un excellent départ. Lorsque je prend mon cas en tant qu’enseignant musulman, je reçois de nombreuses questions des collègues, des parents, des élèves. et parfois ça m’épuise d’essayer de me défendre à chaque fois lorsque des actes sont posés par d’autres personnes. Ce genre de ligne téléphonique viendrait servir comme un autre point d’appui pour laisser les élèves communiquer leurs préoccupations. 

-Parlant de ressources, il existe un guide intitulé « Aider les élèves à gérer le traumatisme lié a la violence geopolitique et à l’islamophobie». Penses-tu que les enseignants sont réceptifs à ce type de ressources?

À mon avis ce type de ressource (texte écrit, NDLR) ce n’est pas suffisant. Cela pourrait s’accompagner d’activités de formation interactives, de vidéos, de sondages.

 

-As-tu vu des initiatives menées par des enseignants qui visaient à détruire les stéréotypes envers les musulmans et autour de l’islam?

Dans mon école actuelle il y a eu quelques initiatives. Par exemple, nous avons nombreux défis que nous lançons à l’école pour découvrir diverses cultures et diverse communautés,

Dans les conseils scolaires, il y a le Muslim Heritage month mais  il faut faire du travail supplémentaire, chercher des ressources  et programmer des activités. Aussi, dès qu’on parle d’Islam, de nombreuses personnes ne se sentent pas à l’aise car elles se disent  que c’est un domaine qu’elles ne connaissent pas bien et elles ont peur de faire des erreurs. Il y a des enseignants qui sont venus vers moi pour des idées d’activités et pour recueillir des conseils afin de créer des activités respectueuses de la foi musulmane. D’une telle manière, les enseignants peuvent aussi utiliser leurs collègues comme ressources ce qui entraîne plus de collaboration entre eux. 

-Pour clôturer l’entretien, j’aimerais te demander si tu avais en face de toi un enseignant, un représentant d’organisme communautaire et un membre du gouvernement, quelle recommandation donnerais-tu?

Au membre du gouvernement, je dirais de prendre de réelles mesures punitives pour les actes d’islamophobie. À l’enseignant , je dirais c’est correct si tu te trompes, mais la chose la plus importante est de montrer à tes élèves musulmans que tu essaies de façon sincère, et que tu fais des efforts pour mieux les connaître. Lorsqu’on connaît mieux la situation de ses élèves, il y a des adaptations qui interviendront plus naturellement dans la salle de classe pour créer un environnement sécuritaire et inclusif. Je recommanderais aux organismes communautaires de soutenir les initiatives sur l’inclusion, d’établir des partenariats pour créer des ressources afin de sensibiliser le public sur les conséquences de l’islamophobie.

Pour terminer, j’aimerais revenir sur certains stéréotypes qui place l’islam comme une religion archaïque, irrationnelle et barbare. Ce genre de stéréotypes sont à la base de tout ce qui se passe en ce moment en termes d’attaques islamophobes. N’oublions pas que quand ces soi-disant pays civilisés étaient encore dans les ténèbres, les sociétés de l’Orient florissaient. Ils avaient leur civilisation, leur science très développée avec les nombreuses découvertes et inventions faites dans divers domaines. Un exemple c’est l’algèbre et l’invention du zéro. Sans ces découvertes, l’ordinateur ne serait pas possible. Il faut revenir à cette histoire et l’enseigner en classe pour déconstruire certains stéréotypes.

 

-Merci Jafar d’avoir partagé ton expérience et surtout d’avoir fourni la documentation supplémentaire que nous publierons avec cette entrevue.

 

-Merci pour ton invitation.

 

Sources à consulter:

  1. https://www.nationalobserver.com/2021/06/09/opinion/canada-islamophobia-problem-conservatives-are-root 
  2. https://toronto.ctvnews.ca/how-many-deaths-need-to-happen-canada-has-a-troubling-anti-muslim-hate-problem-1.5475865
  3. https://www.ohchr.org/Documents/Issues/Religion/Islamophobia-AntiMuslim/Civil%20Society%20or%20Individuals/Noor-ICLMG-ISSA.pdf
  4. http://tessellateinstitute.com/wp-content/uploads/2016/11/Examining-Islamophobia-in-Ontario-Public-Schools-1.pdf
  5. https://www.toronto.ca/wp-content/uploads/2019/04/97e4-Geopolitical-Violence-and-Islamophopia.pdf 

L’ACEI offre des ateliers pour planifier efficacement vos leçons!

Nous sommes heureux d’avoir répondu présent à l’invitation de l’association Methic-Edu de l’Université d’Ottawa le samedi 12 décembre pour discuter des stratégies efficaces dans la planification des leçons aussi bien au préscolaire, au primaire qu’au secondaire.

 

Veuillez cliquer sur ce lien pour regarder la vidéo de l’atelier: https://screencast-o-matic.com/watch/cYlI0c8X4P

Décembre 2020-Appel à participation

Chers membres du réseau ACEI,
Vous recevez cette sollicitation car votre avis est important pour nous.Si vous êtes un Parent, un élève ou un enseignant impliqué dans le système éducatif de langue française en Ontario, nous souhaiterions avoir votre avis, lors d’un entretien, sur votre expérience du système éducatif. Nous souterions également discuter de vos besoins principaux  dans votre cheminement au sein de ce système éducatif .
Ces entretiens seront menés du 1er au 15 décembre 2020 et serviront à documenter une étude de marché pour la création d’un service dont l’objectif est d’accroitre la réussite de la communauté francophone dans leur système éducatif.
Nous vous remercions de bien vouloir nous accorder 45 minutes maximum pour cet entretien.
Toutes les informations recueillies seront confidentielles et utilisées uniquement pour cette étude de marché.Si vous souhaitez participer:
1er choix – cliquez sur le lien ci-dessous pour vous enregistrer du 1er au 15 décembre 2020. https://calendly.com/loopsight-company
2ème choix –  Veuillez vous enregistrer au 647 394 6526

En vous souhaitant un excellent mois de décembre, nous vous remercions d’avance pour votre collaboration.

Septembre 2020- L’ACEI publie son premier livre!

L’Alliance pour une Communauté Éducative Inclusive est heureuse de vous informer de la parution de son tout premier ouvrage intitulé « Au-delà de la carte professionnelle. Parcours d’enseignants immigrants passionnés et inspirants ».

Communiqué de presse ACEI- Publication d’ouvrage-Sept 2020

Cliquez ici pour télécharger la version électronique de notre ouvrage

Le système scolaire s’ajuste face à la pandémie de Covid 19

Dans le cadre de la transition à l’apprentissage à distance auquel sont soumis des milliers d’élèves de l’Ontario, l’ACEI a conçu un livret électronique (ebook)pour les enseignants, intitulé: Garder les élèves motivés durant l’apprentissage en ligne. Cliquez ci-dessous pour télécharger votre copie et n’hésitez pas à nous envoyer vos suggestions en écrivant à l’adresse info@aceicanada.org.

Garder les élèves motivés

Nos événements marquant la journée canadienne du multiculturalisme sont annulés!

De nombreuses transitions sont effectuées au sein des écoles depuis l’annonce en mars dernier de la fermeture des écoles pour limiter la propagation du virus. À l’Alliance pour une Communauté Éducative Inclusive aussi, nos projets ont été affectés, notamment le concours de rédaction sur la diversité culturelle dont les participants étaient invités à recevoir les prix le 27 juin prochain. Cependant, des mesures ont été prises pour gratifier les participants qui avaient déjà soumis leurs productions à la date d’annulation. N’hésitez pas à nous joindre si des questions persistent, en envoyant un courriel à la coordinatrice du concours à l’adresse suivante: aline.kenou@aceicanada.org

 

Le projet de publication d’un ouvrage sur les enseignants issus de l’immigration se poursuit

Concernant le projet de publication d’un ouvrage sur les réalités de l’enseignant issu de l’immigration au Canada et plus particulièrement en Ontario, celui-ci continue d’avancer. Cependant, vu les mesures de distanciation sociale préconisées et étant donné l’annulation de notre cérémonie du 27 juin, nous vous reviendrons au début du mois de juin avec la stratégie que nous adopterons pour la distribution. Le titre est désormais connu: Au-delà de la carte professionnelle. Parcours d’enseignants immigrants passionnés et inspirants.

Restez connectés sur nos plateformes Twitter et Linkedin @acei_ontario pour ne rien manquer de notre actualité!

Programme de soutien à l’insertion de l’enseignant immigrant- Volet FLS

 

Connaissez-vous des enseignants immigrants francophones exerçant en contexte de Français Langue Seconde (FLS)? La participation à ce projet de recherche pourrait les intéresser. Apportez votre contribution à la recherche de solutions pour une meilleure insertion professionnelle de l’enseignant immigrant en répondant à un questionnaire. Pour plus d’informations, envoyez un courriel à l’adresse info@aceicanada.org

Concours de rédaction édition 2020- Annulation de la cérémonie de remise des prix

En raison de la crise sanitaire actuelle que nous vivons dans le monde entier et en Ontario en particulier, afin de  respecter les directives du gouvernement par rapport aux rassemblements, nous sommes dans l’obligation d’annuler la célébration de la Journée du multiculturalisme du 27 juin prochain. Par conséquent la remise de prix qui était prévue dans le cadre du concours de rédaction est également annulée.
Nous sommes conscients des efforts entrepris par chaque élève pour la  préparation de ce concours et nous vous remercions, chers parents, pour votre accompagnement et soutien.
Des mesures de gratification ont été prises pour ceux des participants qui avaient déjà soumis leurs travaux, afin de valoriser leurs efforts.
Pour plus d’informations n’hésitez pas à envoyer un courriel à aline.tatiotsop@aceicanada.org
Prenez grand soin de vous!
L’équipe des communications

Le concours de rédaction 2020 est lancé!

Nous y sommes !!! La seconde édition du concours de rédaction est lancée. Veuillez télécharger la trousse du participant ci-dessous pour plus de détails. Veuillez noter que la date limite de réception des textes est fixée au 30 avril 2020 à 23h59.

Trousse du participant

 

Pour avoir un aperçu des productions des participants lors de l’édition 2019, veuillez consulter le recueil de textes sur le thème ” Diversité culturelle en milieu scolaire: s’enrichir au contact des autres”. Cela pourrait vous inspirer!

Souriez, c’est la rentrée!

 

Nous sommes heureux de pouvoir débuter cette année en proposant à nouveau de nombreuses occasions de partage d’expériences et de ressources aux acteurs de la communauté éducative.

Vous trouverez sur notre nouveau site internet (www.aceicanada.org) un résumé de tous les projets réalisés l’année dernière par l’équipe de l’ACEI. Merci à ceux d’entre vous qui nous ont soutenu et qui se sont impliqué à diverses échelles. C’est une grande satisfaction de savoir que de nombreux enseignants s’impliquent à la construction d’un système scolaire plus équitable et plus inclusif.

 

Cette année, Francine Vizi coordonnera un projet de publication du premier ouvrage de l’ACEI, dans le cadre d’un projet plus grand intitulé “Parcours d’enseignants immigrants”, financé par le ministère du Patrimoine canadien. Nous sommes heureux de pouvoir montrer des modèles de parcours professionnels chez les enseignants issus de l’immigration, afin que cela serve de ressource à ceux qui intègrent la profession. L’ouvrage publié aux éditions Terre d’accueil sera dévoilé au grand public lors de notre soirée de célébration du multiculturalisme le 27 juin 2020. Lire la suite

L’approche culturelle de l’enseignement

Comment pouvons-nous intégrer les expériences de vie particulières à nos élèves dans l’enseignement au quotidien?

Aures Tchana est parent d’élève et a tenu pendant de nombreuses années le rôle de Président du Conseil d’ école dans une école publique de Toronto. Il nous édifie tout au long de cet épisode sur l’importance d’adopter au sein du système scolaire, une approche culturelle de l’enseignement. Selon Mr Tchana, il y a des éléments spécifiques à observer, entendre et ressentir dans une école où la réflexion est encouragée, où la communauté est à l’honneur et où une véritable collaboration unit le personnel enseignant, les élèves et les parents.

Il est tout autant important de rester sensible à toute la diversité des élèves, étant donné le contexte éducatif au Canada marqué par une pluralité culturelle.

En donnant l’occasion à Mr Tchana de parler du sujet de l’approche culturelle en enseignement, nous voulons encourager le public à mieux s’intéresser à la question de la sensibilité culturelle dans les écoles de l’Ontario. Comment pouvons-nous travailler spécifiquement avec les communautés ethnoculturelles pour aider chacune et chacun à apprécier l’importance d’un enseignement sensible à la culture? Comment pouvons-nous intégrer les expériences de vie particulières de nos élèves à l’enseignement quotidien et aux processus d’apprentissage? Autant de questions qui forment la substance de cette entrevue, que vous êtes invités à écouter à l’adresse suivante: https://aceidiversite.podbean.com/e/lapproche-culturelle-de-lenseignement/